La honte de la maladie

Fibromyalgie et honte

Quand vous avez mal tout le temps, au point de demander qu'on vous ouvre une simple bouteille d'eau, c'est déjà super dur.

Quand vous vous forcez à aller faire du shopping avec votre fille qui a besoin d'habits, parce qu'elle grandit, une activité banale...
Et que vous vous arrêtez en plein milieu d'une allée, fatiguée, parce que vous ne supportez plus le poids de votre sac à main sur votre épaule, alors, que vous avez essayé de le porter sur l'autre épaule, dans vos bras, ou par la main, et que, même votre soutien-gorge devient insupportable, les larmes coulent toutes seules... C'en est trop. Vous avez honte de vous. Et ma puce a alors ajouté du haut de ces 8 ans : "arrête de pleurer là maman, c'est la honte si je croise des copines"

Oui, c'est la honte. Vous avez honte de votre faiblesse, d'avoir mal, de vous plaindre, de pleurer devant votre petite fille, vous avez honte qu'elle est peur d'avoir honte, vous avez honte parce qu'on vous a dit que c'était une maladie psychosomatique, que c'était dans votre tête, que vous vous créez des douleurs toute seule.

Mais comment faire si personne d'autres ne l'emmène cette petite chérie ?
Et puis, je voulais lui faire plaisir, même si j'étais fatiguée.

Ce moment est resté gravé dans la mémoire de ma fille ; voir sa maman pleurer, devant des inconnus, au milieu de gens qu'elle ne connaissait pas.

Maintenant, si j'ai des épisodes de douleurs qui reviennent, même si elle a grandit, elle me dit encore "tu ne vas pas pleurer devant tout le monde maman ?"

Non, bien sûr que non ma puce, parce qu'à l'époque les traitements médicaux qu'ils m'ont donné, ne fonctionnaient pas, parce qu'à l'époque, je n'étais qu'au début de mon traitement de kiné-balnéo, je n'avais pas commencé à adapter mon alimentation, à travailler ma respiration, la méditation....

A l'époque, je n'avais pas vraiment d'espoir, et me sentait terriblement seule face à ces douleurs.
Maintenant, je sais que des lendemains meilleurs sont possible, et durable.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×